Formation
Masters

Label Diplôme contrôlé par l'EtatMaster mention Biologie, agrosciences 

Parcours Adaptation, production, valorisation du végétal (APVV)

Domaine sciences, technologies et santé

Master co-accrédité

Logo Institut Agro Rennes-AngersLogo Université de RennesLogo Oniris

La mention Biologie, agrosciences

Cette mention de master permet de maîtriser les enjeux en matière de recherche, développement et innovation dans les domaines des sciences de l'animal et du végétal via 2 parcours de formation :

  1. Adaptation, production, valorisation du végétal (APVV)
  2. Sciences de l’animal pour l’élevage de demain (SAED)

L'Institut Agro Rennes-Angers est impliqué dans les 2 parcours de la mention.

Le parcours Adaptation, production, valorisation du végétal (APVV)

Le secteur des productions végétales est au cœur de nombreux enjeux pour l’agriculture et l’alimentation de demain. Ce secteur doit s’adapter à des contraintes fortes liées d’une part aux incidences du changement climatique, et d’autre part à la réduction indispensable de l’empreinte environnementale des cultures dans une orientation agroécologique viable et durable.

Dans ce contexte, le master APVV forme des cadres scientifiques, employables et adaptables, en génétique, en physiologie de la plante et de ses interactions, et en agronomie, capables de traiter de façon intégrée les problématiques complexes des productions végétales en phase avec les transitions agroécologiques.

Les enseignements ont lieu à l’université de Rennes et sur le campus de Rennes de l'école.

Inscriptions en M1

Les inscriptions administratives en Master 1 se font à l'université de Rennes après la phase d’admission.

L'admission en Master 1 (M1) est subordonnée à l'examen du dossier (plus éventuellement un entretien) du candidat.
Pré-requis recommandés : Licence dans le domaine de la biologie, qu’elle soit orientée vers la biologie des organismes ou des aspects de biologie cellulaire ou équivalent.

Le dossier de candidature en master 1 est à saisir en ligne sur le portail national Mon Master du 26 février au 24 mars 2024.

Candidater

Inscriptions en M2

Les inscriptions en Master 2 (M2) au parcours Amélioration, production, valorisation du végétal (APVV) se font à l'Institut Agro Rennes-Angers, après la phase d’admission.

Modalités d'admission

Conditions d'admission

L'admission en master 2 (M2) se fait :

  • de plein droit pour les étudiants ayant validé le Master 1 (M1) Biologie, agrosciences - parcours APVV et motivés par la poursuite en M2,
  • sur dossier et entretien éventuel pour les étudiants français issus d’un autre master 1 (M1) que le master Biologie, agrosciences - parcours APVV,
  • sur dossier et entretien éventuel pour les étudiants français en formation continue pouvant justifier d’une expérience professionnelle.

Dossier de candidature

Date limite du dépôt des candidatures : (date à paraître pour les candidatures 2024/2025)

Conditions d'admission

L'admission pour une entrée directe en 2e année de Master (M2) est ouverte aux étudiants internationaux ayant validé un master 1 ou équivalent dans le domaine de la biologie et des sciences de la vie et de la terre. L’admission se fait sur dossier complété éventuellement d’un entretien.

Les pré-requis recommandés, validés par ce diplôme équivalent, relèvent plus particulièrement des connaissances acquises (formations théoriques, pratiques, stages) dans les champs disciplinaires de la biochimie, de la biologie moléculaire et cellulaire végétales, des biotechnologies, de la génétique, de la physiologie, de la biologie de la nutrition, du développement et de la reproduction des plantes, de l'agronomie et de l'écologie végétale.
Des compétences complémentaires en statistiques, recherche bibliographique et analyse documentaire ainsi que de bonnes capacités rédactionnelles et de restitution orale sont également recommandées.

La lettre de motivation et le CV à remettre dans le dossier doivent faire état de l'adaptation à suivre l'une des 4 options de ce parcours de master :

  1. Génétique, génomique et amélioration des plantes
  2. Physiologie moléculaire et adaptation aux stress
  3. Phytochimie, qualité et valeurs d'usages
  4. Fonctionnement et gestion des agrosystèmes

La langue principale d'enseignement est le français mais certains cours sont dispensés en anglais et/ou basés sur des documents en anglais.
La maîtrise de la langue française, niveau B2, est exigée. La maîtrise de la langue anglaise, niveau B1, est exigée.

Dossier de candidature

• Votre pays de résidence ne relève pas du dispositif Études en France

Date limite de dépôt des candidatures : (date à paraître pour les candidatures 2024/2025)

• Votre pays de résidence relève du dispositif Études en France

Si vous relevez du dispositif Études en France dans votre pays de résidence, vous devez obligatoirement vous y inscrire. Vous devez sélectionner la formation à laquelle vous candidatez dans le catalogue des formations proposées par l'Institut Agro Rennes-Angers et suivre le calendrier et la procédure de candidature Études en France (Campus France).

Le dossier de candidature est obligatoirement à saisir en ligne lors de la procédure hors DAP (Demande d’Admission Préalable). Nous vous invitons à consulter le site internet de Campus France dans votre pays de résidence pour connaitre le calendrier de candidature aux formations hors DAP (Licence 2 à Master).
Consultez le site internet de l'espace Campus France près de chez vous.

Frais de scolarité

Le montant des frais de scolarité est revu chaque année. Consulter régulièrement notre site internet.

En savoir plus sur les droits d'inscription et les bourses

Les frais de scolarité pour l'année universitaire 2023/2024 sont de :

  • pour les étudiants communautaires inscrits en formation initiale en M1 et M2 : 243 euros
  • pour les étudiants extracommunautaires inscrits en formation initiale en M1 et M2 : 3770 euros

Pour les stagiaires de la formation continue inscrits en M2 les frais sont de 4500 euros.

Organisation du cursus

La durée de la formation est de 2 ans, soit 4 semestres.
Chaque semestre correspond à l'acquisition de 30 crédits ECTS.

La 1re année de master M1 est composée de 2 semestres S7 et S8.
La 2e année de master M2 est composée des semestres S9 et S10.

Objectifs pédagogiques

La formation couvre un champ disciplinaire large allant du génome et des aspects fondamentaux de la physiologie de la plante en interaction avec son environnement biotique et abiotique jusqu’à l’insertion des systèmes de productions végétales dans leurs environnements (exploitations, filières, territoires, société…).

Elle vise aussi le développement des compétences organisationnelles, relationnelles et d’adaptation en vue des évolutions des contextes sociétaux et des évolutions de carrières des diplômés. Elle associe la délivrance de connaissances théoriques sous des formats d’apprentissage variés, à la conduite de projets et la réalisation des stages pratiques en M1 et en M2.

Équipe pédagogique

L’équipe pédagogique comprend des enseignants-chercheurs de l'Institut Agro Rennes-Angers et de l’université de Rennes ce qui permet de bénéficier de la complémentarité de leurs compétences, de leurs moyens et de leurs réseaux.
La formation s’appuie aussi largement sur la contribution des chercheurs des structures de recherche associées et des intervenants d’organisations professionnelles et d’entreprises privées. La participation importante du monde de la recherche et des professionnels est facilitée par la concentration des structures dans l’environnement géographique proche de la formation. Elle permet des contacts fréquents entre futurs diplômés, encadrants de stages et recruteurs ainsi qu’un positionnement de la formation au cœur des enjeux et de l’innovation.

Détail des enseignements en M1

7 unités d'enseignement (UE) obligatoires

  • UE Écologie fonctionnelle et productions végétales
  • UE Origine et usage de la diversité cultivée
  • UE Physiologie et génomique fonctionnelle
  • UE Sols, plantes, agrosystèmes
  • UE Interactions biotiques et immunité
  • UE Analyse de données
  • UE Environnement professionnel

4 unités d'enseignement (UE) obligatoires

  • UE Anglais
  • UE Analyse de données multidimensionnelles
  • UE Conduite de projet
  • UE Démarche scientifique

3 UE optionnelles à choisir parmi 6

  • UE Biologie des bioagresseurs
  • UE Biologie moléculaire et génomique
  • UE Génétique quantitative
  • UE Phytochimie et métabolomique
  • UE Épidémiologie et protection des cultures
  • UE Modélisation des systèmes biophysiques
  • UE Sciences et productions animales

Stage de 8 semaines réalisé en structure de recherche ou en entreprise (mai-juin). Il est évalué par un rapport et une soutenance orale.

Détail des enseignements en M2

Le semestre 9 est un semestre de spécialisation impliquant le choix d’une option parmi les 4 suivantes :

  • Génétique, génomique et amélioration des plantes (GGAP)
  • Fonctionnement et gestion des agrosystèmes (FGA)
  • Physiologie de la plante, métabolisme et adaptations aux stress (PMAS)
  • Écologie des interactions plantes bioagresseurs (EIPB)

Les objectifs du semestre 9 sont l’approfondissement des connaissances scientifiques, techniques et méthodologiques liées aux champs thématique et disciplinaire de l’option considérée, l’intégration et l’application de ces connaissances pour traiter des problématiques complexes, le développement du projet et du réseau professionnel de l’étudiant.

Tronc commun aux 4 options - 9 ECTS :

  • Apport méthodologique (3 ECTS)
    - Statistiques approfondies
    - Méta-analyse et initiation à la modélisation
    - Outils pour l'intégration professionnelle
  • Projet professionnel (3 ECTS)
  • Anglais (3 ECTS)

1 bloc d’UE de mineure au choix parmi 4 - 21 ECTS

  • Génétique, génomique, amélioration des plantes
    - Génomique et bioinformatique
    - Diversité génétique
    - Analyse génétique des caractères complexes dans des environnements complexes
    - Stratégies de sélection innovantes pour l’agroécologie
  • Fonctionnement et gestion des agrosystèmes
    - Gestion des agroécosystèmes
    - Fonctionnement des agroécosystèmes
    - Outils et méthodes pour caractériser, évaluer et diagnostiquer les systèmes
  • Physiologie de la plante, métabolisme et adaptations aux stress
    - Biologie moléculaire et biochimie des interactions
    - Bioinformatique pour l’analyse de données génomiques et métabolomiques
    - Réponses physiologiques et cellulaires aux contraintes abiotiques
    - Biocontrôle et biostimulation
  • Écologie des interactions plantes bioagresseurs
    - Biologie moléculaire et biochimie des interactions
    - Bioinformatique pour l’analyse de données génomiques et métabolomiques
    - Écologie des bioagresseurs
    - Biocontrôle et biostimulation

Le semestre 10 correspond à un stage à plein temps réalisé de janvier à juin (30 ECTS).

Le stage participe pleinement à la formation de l’étudiant, via la mise en situation professionnelle, la réalisation d’une mission propre et leur intégration au sein de la structure d’accueil. Celles‐ci sont très variées et correspondent globalement aux structures d’emploi des jeunes diplômés citées précédemment.

Exemples de sujets de stages réalisés sur les 4 dernières années

Option Génétique, génomique et amélioration des plantes (GGAP)

  • Contribution à l'étude des bases génétiques de la résistance à Ralstonia solanacearum chez l'aubergine : recherche de QTL de résistance dans une population d'haploïdes doublés ;
  • Génétique d'association pour l'identification de loci impliqués dans la résistance au sclérotinia et au phomopsis du tournesol ;
  • Étude des bases génétiques du rendement chez le tournesol par GWAS : Evaluation de modèles de génétique d'association ;
  • Vérification de la précision des prédictions génomiques et optimisation des programmes de sélection chez le blé tendre ;
  • Identification du déterminisme génétique de l’écart à la relation rendement-teneur en protéines chez le blé tendre ;
  • Identification et cartographie de QTLs d’intérêt agronomique chez le haricot d'industrie ;

Option Fonctionnement et gestion des agrosystèmes (FGA)

  • Caractérisation des environnements pédoclimatiques et optimisation des réseaux d'essais européens en céréales à paille ;
  • Impacts de couverts permanents de légumineuses sur les composantes de rendement et sur la nutrition azotée d’une culture de blé d’hiver ;
  • L’agroforesterie en Lorraine : de la connaissance des systèmes agroforestiers à l’évaluation de l’acceptabilité des systèmes intraparcellaires et l’identification des leviers pour développer cette nouvelle pratique ;
  • Évaluation multicritères de systèmes de culture en verger de pommiers dans le cadre du Réseau national Expe Ecophyto Pomme ;
  • Développement d'une méthodologie pour l'établissement d'un bilan concernant les gaz à effet de serre d'un agro-système à base de palmiers à huile ;
  • Conception d’itinéraires techniques à faible impact environnemental pour le développement des cultures annuelles en Guyane ;
  • Évaluation de la durabilité des pratiques d'entretien de la fertilité phosphorique des sols de polycultures en agriculture biologique.

Option Physiologie moléculaire et adaptations aux stress (PMAS)

  • Étude des cibles d’un facteur de transcription impliqué dans la régulation d’une réponse de résistance à la hernie des crucifères chez Arabidopsis thaliana ;
  • Mécanismes moléculaires à l’origine de la diversification des profils de métabolites spécialisés au cours des processus d’allopolyploïdisation chez les Brassica ;
  • Caractérisation fonctionnelle d’interférences signalétiques provoquées par des doses sub-létales d’herbicides chez les végétaux ;
  • Réponses métaboliques et physiologiques du colza à différents niveaux de diversité des communautés bactériennes de la rhizosphère.

Option Écologie des interactions plantes bioagresseurs (EIPB)

  • Étude de la durabilité des résistances aux maladies foliaires du blé ;
  • Analyse du microbiote du sol pour améliorer la santé des plantes ;
  • Impact des changements globaux sur les interactions plantes-bioagresseurs ;
  • Analyse de l'impact de la séquentialité des infections sur les dynamiques épidémiques au champ.

Débouchés professionnels

L’insertion professionnelle concerne toutes les structures et entreprises des filières de productions végétales de l’aval à l’amont, en France et à l’international.

  • Structures de recherche et de développement (finalisée ou recherche appliquée) : services R&D du secteur privé, INRAE, organismes de recherche à l’étranger, instituts techniques, chambres d’agriculture…
  • Structures publiques et privées d’enseignement et de formation...
  • Entreprises d’amont : amendements et fertilisants, entreprise de sélection, fournisseurs de matériel et bâtiments, biotechnologies…
  • Maillons de production, de développement et de l’animation des organisations professionnelles : groupements de producteurs, syndicats d’agriculteurs, chambres d’agriculture, interprofessions…
  • Entreprises d’aval, de collecte et de transformation

Exemples de métiers exercés par des jeunes diplômés de ce parcours : ingénieur R&D, ingénieur de recherche, enseignant en lycée agricole, sélectionneur et métiers associés à la sélection, chef de projet en génétique et biotechnologies, conseiller en agronomie, chargé de mission, chef de projet, ingénieur conseil en production, qualité, qualification /certification et développement agricole, ingénieur en expérimentation végétale, bioanalyste.

Les secteurs clés d’employabilité concernent notamment la sélection, la nutrition des plantes, la protection des cultures et la gestion des systèmes de culture et des territoires cultivés.
L’accès à des études doctorales post-master permet d’alimenter des projets professionnels dans les domaines de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Le taux d’insertion professionnelle 6 mois après l’obtention du diplôme est voisin de 100% sur les 4 dernières années. Parmi les jeunes diplômés, environ 1/3 poursuit sa formation par la réalisation d’une thèse de doctorat, visant des métiers à haute responsabilité, des postes de chercheurs (privé ou public) ou d’enseignant‐chercheur, en France ou à l’international.

Chiffres clés

2000étudiants, dont 60% d'étudiantes

35%de boursiers

13000Alumni

450diplômés par an

À la une